La Capucine du bonheur que rien n’arrête !

Le CHALLENGER 360 SL est né en 1991 et diffusé jusqu’en 1994 : déjà une capucine ultra compacte dotée de nombreux équipements de série dont l’échelle-galerie et les vérins stabilisateurs.

Eliane et Jacques Thomassin, ou les “Totos”, ont passé près de deux ans sur les routes d’Amérique du Sud, parcourant ainsi l’Argentine, le Chili, le Pérou, l’Equateur et la Bolivie. Ils reviennent ici sur une partie de ce fabuleux périple. D’une manière étonnante qui plus est, puisque c’est « Ponpon », leur camping-car profilé Challenger EDEN 520, qui va vous narrer la belle aventure de ces deux jeunes retraités du Luberon (France) :

Nous le retrouvons avec un peu plus de 20 ans au compteur  et une ambiance qui ferait pâlir d’envie bien des modèles actuels. Une conception qui n’a rien perdu tant Challenger avait su rapidement  déjouer les pièges de la facilité et s’était penché sur la fonctionnalité. Résultat : des capucines dont l’espace de vie permettait à une famille de voyager dans un confort remarquable. Les boiseries et tissus velours ajoutaient  encore, à une atmosphère ‘’cocoon’’, des élans de préciosité. Le comportement routier n’appelait pas redire  et c’était le moteur Peugeot J5 en version 2,5 L Diesel qui propulsait un camping-car pouvant traverser l’Europe en toute sécurité.

Mme et Mr Hay ont acheté ce camping-car d’occasion. Ils ont oublié la date exacte. Mais ce qu’ils savent c’est qu’immédiatement leur choix fut le bon.  Depuis des lustres,  l’hiver est le bon moment pour planifier ce que sera leurs prochaines destinations. Et ils ne se privent pas de rêver et d’imaginer ce que seront leurs prochaines vacances. Aujourd’hui à la retraite le problème est différent. Ils restent chez eux en Ardèche (France) pendant les mois d’été mais partent dès les touristes rentrés !

Nous les avons rencontrés et immédiatement le lien fut ce camping-car qu’ils avaient acheté et qui leur a permis de visiter des pays et des régions sans s’inquiéter de l’endroit où ils devaient se poser. Mais quand on leur demande ce qu’ils préfèrent entre le camping-car ou leur maison il est bien difficile de discerner une réponse claire ! A ces voyages répondent des souvenirs précis et Mr de préciser ‘’nous avons des souvenirs de tous les endroits ou nous nous sommes arrêtés. D’ailleurs les adhésifs qu’ils achetaient auparavant sont maintenant relégués au placard  et Mme Hay d’ajouter’’ il y en a tellement que nous les avions collés tous, toutes les parois du camping-car seraient recouvertes…De plus, c’est un sacré entretien, il ne faut pas qu’ils se décollent !’’.

Par contre ce que nous avons compris c’est qu’en l’absence de tout problème mécanique (il est vrai qu’ils entretiennent sérieusement leur véhicule) ils sont prêts à repartir rapidement dès septembre ou octobre vers des contrées lointaines en toute sécurité, et dans la joie de voyager encore de nombreuses années avec ce camping-car qui compte plus que tout et qui est tout finalement. Le meilleur moyen de voyager dans un espace personnalisé et qui correspond à leurs attentes.

  • Dimensions 563 x 220 x 295 cm
  • Carte Grise 5 places / Couchage 5 personnes
  • Vitesse maxi : 145 km/h
  • Panneaux sandwich bois et isolant
  • Couchage capucine 144 x 198 cm
  • Chauffage Truma 3000 d’époque
  • Réfrigérateur 66L
Le 1er camping-car Capucine Challenger

 

Le tour du monde en Challenger