L'autonomie électrique en camping car

L'autonomie électrique en camping car

Lors d'un voyage en camping car, se pose fatalement la question de la gestion de l'électricité. Pour éviter les désagréments d'une batterie vide, il importe de gérer convenablement les passages aux points de recharge, en fonction de l'autonomie électrique du véhicule. Voici les principaux conseils à suivre pour votre camping-car.

L'installation des batteries dans un camping car : comment ça marche ?

Un camping car comprend typiquement deux batteries. La première est celle du porteur : à l'image d'une batterie de voiture, elle alimente notamment les différents éléments électriques du moteur, comme le démarreur ou encore le ventilateur.

La seconde batterie, appelée batterie auxiliaire ou encore batterie cellule, alimente les différents équipements électriques de l'espace habitable, tels que l'éclairage, la pompe à eau, ou encore l'éventuelle télévision.

La batterie auxiliaire se recharge lorsque le camping car roule, par l'intermédiaire de l'alternateur du moteur. Il est également possible de recharger la batterie en la branchant sur une source externe (chargeur), typiquement le secteur mis à disposition dans les campings.

 

Comment évaluer l'autonomie électrique de son camping car ?

L'autonomie électrique du camping car dépend bien évidemment de la consommation des différents éléments embarqués.

On peut considérer qu'avec les équipements de base, un camping-car consomme environ 40 aH (ampère heure). Une batterie auxiliaire de 100 aH fournira alors au maximum une autonomie de deux bonnes journées. En cas d'utilisation d'éléments supplémentaires, comme une télévision , la consommation augmente et peut assez facilement dépasser les 100aH.

On réalise aisément qu'il sera plus simple d'atteindre une bonne autonomie dans un petit van équipé du strict minimum, que dans un camping car configuré pour un confort maximal.

 

3 différentes façons d'améliorer l’autonomie électrique de son camping-car

1° Augmenter le stockage de l'énergie à bord du véhicule

En premier lieu, on pense naturellement à augmenter les capacités de stockage de l'énergie électrique. Pour cela, il suffit d'ajouter une batterie cellule supplémentaire, qui sera câblée en parallèle de la première.

En cas de doute, le recours à un professionnel s'impose pour éviter tout risque lié au montage, mais aussi pour réduire au maximum les pertes énergétiques et ainsi obtenir les meilleures performances possibles.

2° Consommer moins pour décharger la batterie plus lentement

Une seconde piste concerne la consommation des éléments électriques. On peut chercher à réduire leur utilisation et/ou leur consommation. Dans cette logique, on privilégiera les éclairages à LED, beaucoup moins gourmands en énergie que les ampoules ou les tubes néon.

Pour certains équipements, comme le chauffage, plusieurs technologies sont disponibles  et permettent de limiter l'utilisation globale de l'électricité à bord de la cellule. Ainsi notre marque a fait le choix de proposer le chauffage sur carburant. Nous avons vu que la consommation électrique s’en trouve réduite mais ce n’est pas le seul avantage ! Découvrir 5 avantages du chauffage sur carburant.

3° Produire soi-même son énergie

Un autre axe d'amélioration de l'autonomie pour camping-car consiste à produire son électricité, au moins partiellement, de manière embarquée. On trouve pour cela des panneaux solaires photovoltaïque qui, à défaut de recharger complètement la batterie, permettront de gagner de précieuses heures de courant. Il faut donc prévoir d’installer des panneaux sur votre camping car avec un régulateur de charge.

Les piles à combustibles et autres groupes électrogène permettent eux aussi de produire de l'électricité à partir d'autres sources énergétiques.